Mistral: Brèves De Comptoir Et Déraison

Photo, B Grua: Mistral Sebastopol & Valdivostok dans le bassin de Penhoët, St Nazaire, 15 mai 2015    

Ici, à la pointe Ouest de l'Europe, le temps est maussade. Alors, en attendant les beaux jours, on s'occupe comme on peut. Sujet favori, les Mistral. Nous vous proposons la première partie d'un bêtisier de ce que la morosité ambiante peut faire dire à certains. Les titres de chaque paragraphe sont tirés de commentaires posté sous un article d'un journal local. Nous n'en avons pas revu l'écriture ni l'orthographe. Ne croyez pas qu'il s'agisse d'opinions isolées. Le mutisme du pouvoir français a laissé le champ libre à un feu roulant de propagande qui réussi à créer une forme de "bruit de fond" égarant l'opinion au delà de toute rationalité.


Membres du comité "Mistral Gagnons" non de circonstance pour un petit groupe d'activistes Front National. Jean-Claude Blanchard (premier à gauche), Gauthier Bouchet(troisième en partant de la gauche), Nathalie Sutter (quatrième en partant de la gauche).
Photo prise devant leur QG, le comptoir du café "Le Brésil" par Mehdi Chebil pour France 24 en août 2014
1) Jean Claude Blanchard - FN: #SaintNazaire‬ construit..les socialistes détruisent.

Démanteler les Mistral au prétexte que leur gardiennage serait trop coûteux, même si certains chiffres donnés sont exagérés, n'est pas crédible. Il existe des possibilités de mouillage peu onéreuses le long des épis porte-avions de l'arsenal de Brest et dans l'anse de Landévennec, pour abriter les Mistral le temps de chercher un nouveau repreneur.

2) Jean Claude Blanchard - FN: Couler les ‪#‎Mistral‬ ..la solution la plus simple ? Hollande lui pourra déclarer "J'ai bien servi mes maitres, j'ai couler le travail de milliers d'ouvriers"

Couler les Mistrals? Non ce n'est pas la solution la plus simple, c'est tout simplement illégalCette action est interdite par la convention de Londres ratifiée par la France et... par la Russie. Il est donc faux de dire que l'on va couler le travail de milliers d'ouvriers de ST Nazaire. Il est intéressant et pas anodin de noter que cette "option" est très largement diffusée par les médias russes et leurs relais français, bien qu'insoutenable.

3) Jean Claude Blanchard - FN: Si les Mistrals ne sont pas livrés, c'est simplement que les USA sont derrière cette décision. Le maître ordonne, l'esclave obéit !

Dans la campagne contre la livraison des Mistrals, l'attitude des USA a été odieuse. Ils auraient pu, au moins, utiliser une partie des 6 milliards de dollars obtenus de la BNP pour aider financièrement à la résolution du problème, sans que cela ne coûte un seul centime au contribuable américain. C'est une des solutions que nous avions proposées et dont l'agence Reuters avait favorablement fait état, il y a maintenant un an. Au lieu de cela, Washington n'a fait qu'enflammer un anti-américanisme, bien souvent justifié, meilleur artisan de la complaisance à l'égard de Vladimir Poutine. Bien plus que les USA, c'est plutôt la perspective de perdre le marché polonais qui a fait reculer Le Drian et, par voie de conséquence, le Président François Hollande. Voilà qui aurait fait plaisir à Charles de Gaulle. Il a servi en Pologne, après la première guerre mondiale, en tant que militaire.

4) Nadège Dimitrjewzew - Gistel: Il serrait intéressant de dénoncer en citant leurs noms, toutes les limasses, qui on suivit, et organiser activement, ce dangereux désastre. ex: BHL...

Personne n'a vu la chemise immaculée de BHL à St Nazaire, nous non plus. Il a bien tenté de se faire mousser et de récupérer le dossier une fois qu'il était en bonne voie. Mais, ce qu'il a pu dire et ce qu'il a pu écrire montre bien qu'il ne connaît rien à cette affaire et ne s'y est jamais impliqué. Les groupies de BHL, chargées de propager le faux activisme de leur idole, ont été remises à leur place de façon cinglante. Les vrais activistes de "No Mistral for Putin" sont ici. Ils ne se cachent pas. Libres à ceux qui le souhaitent de faire la "liste" des 5400 personnes concernées. Nous rappelons, toutefois, que la pratique des listes à fort mauvaise presse, aujourd'hui, et peut conduire à quelques soucis judiciaires, en France. Au pays de Monsieur Poutine, il en va différemment, c'est vrai.

5) Jean Claude Blanchard - FN: Hollande lui pourra déclarer "... j'ai alourdi la dette de la France de plus 1 milliard 200 euros.."

En ce qui concerne les 1,2 milliards d'Euros, toutes les personnes responsables et informées s'accordent à dire que c'est pure fantaisie. Dans un contentieux, chacun fait monter les enchères avant la négociation. Mais chacun sait, aussi, que cela ne sera pas le montant final. Qu'on cite une telle somme pour exciter les mécontentements, à des fins politiques, ou pour "briller", accoudé sur le zinc, ne doit plus surprendre. Il faut, toutefois, admettre que cela ne correspond pas à la réalité.

5.1. En effet, au cas où la France aurait à payer environ 800 à 900 millions d'Euros, il ne faut pas oublier que le contrat est couvert à plus de 80% par la Coface comme l'a rappelé Laurent Castaing.

5.2. De plus, et en dépit des propos de Dmitri Rogozine, Vice Premier Ministre de la Fédération de Russie, qui nous a habitué à l'outrance depuis plus d'un an, les Mistral, certes aménagés pour l'arctique et pour des hélicoptères plus lourds, ne sont pas pour autant construits selon des normes militaires russes mais selon des normes civiles. C'est bien ce que disait ce même Rogozine lorsqu'il expliquait que les BPC n'étaient que des "barges" ou des "car-ferries", il y a quelques mois, quand il espérait qu'on lui les livre. En conséquence, dire que la France ne pourra pas les revendre, une fois la Russie indemnisée, n'est que pure intimidationC'est en substance ce que confirme le CV(R) Bernard Prézelin, auteur de "Flottes de Combats", pourtant partisan de la livraison des Mistrals au Kremlin.

5.3. Bernard Prézelin, cite des repreneurs potentiels que nous avons déjà mentionnés. Nous ne parlons pas ici de la Chine visitée, par le BPC Dixmude, dans le cadre de la Mission "Jeanne-d'Arc" (formation des élèves officiers), conformément à un programme établi depuis de nombreux mois. La Chine est sous embargo militaire depuis le massacre de Tienanmen, comme chacun sait.

Refaisons le compte: la non des livraisons des Mistral coûterait, au grand maximum, 850 millions d'Euros dont une grande partie prise en charge par la Coface. Une fois les Mistrals cédés à un autre acquéreur, la perte résiduelle sera limitée. De toute façon, ce n'est pas cette affaire qui va ruiner STX et St Nazaire car, à St Nazaire, tout le monde sait très bien que STX n'est que le sous-traitant de DCNS. Lequel a contracté avec Rosoboronexport. Il faut donc garder raison.

6) Jean Claude Blanchard - FN: Hollande lui pourra déclarer "J'ai bien servi mes maîtres... surtout j'ai discrédité mon pays Vive les USA, vive l'OTAN ! "

On n'est pas surpris de voir, à nouveau, mentionner le fait que la parole de la France pourrait être entachée par la dénonciation de ce contrat et que sa crédibilité commerciale serait mise à mal. Contre vents, marées et crachin de suroit, voilà une litanie à laquelle on s'est habitué. Malheureusement, une telle incantation est une insulte au lecteur et à l'auditoire:

6.1. D'abord parce que l'autre partie ne se montre guère regardante sur la question. En annexant la Crimée, la Russie de Poutine a renié sa parole, à de nombreuses reprises et bafoué la signature qu'elle a posée sur les accords d'Helsinki, les actes fondateurs de la CEI et le protocole de Budapest. Dans ce contrat Mistral, les militaires de la Marine de Poutine sont allés jusqu'à commettre, le 14 novembre 2014, ce que le droit maritime international appelle un acte de piraterie en bonne et due forme. La France n'a pas de leçon de savoir-vivre à recevoir de ce genre de personnages.

6.2. Ensuite parce que, la France, patrie des droits de l'homme, doit être fidèle à son histoire, qui n'est pas celle du régime soviétique ou de son héritier. Nos deux pays ont des pratiques et des traditions très différentes. Toute personne familière avec la Russie a pu s'en apercevoir. En France, nous n'agissons pas "à la russe".L'honneur de la France est de savoir dénoncer les contrats signés avec des régimes qui agressent leur propre peuples ou leurs voisins. De plus, nous n'avons pas connaissance de cris d'orfraie qui auraient été poussés, par ceux qui s'en font aujourd'hui les chantres, lorsque des livraisons de matériels civils ou militaires ont été annulée pour Israël, l'Afrique du Sud ou la Libye, par exemple.

6.3. Enfin parce qu'on rappellera les ventes récentes auprès de la Pologne, de l'Inde, du Qatar (hélas) et de l'Egypte pour bien montrer que cet argument a fait long feux et qu'une lecture même dilettante de l'actualité l'indique comme ni réaliste, ni décent.

En conclusion, on peut s'interroger sur l'origine d'une telle cacophonie qui justifie tous les fantasmes et toutes les intentions peu reluisantes. Nous pensons, qu'elle est le résultat du blackout total de notre Gouvernement. Une telle désertion du champ médiatique, est un déni de démocratie. Nos Dirigeants préfèrent agir en autruches plutôt que de communiquer sur les choix de la France et sur leurs raisons. En conséquence, le contrat Mistral est le champ de toutes les spéculations et de toutes les manipulations, alimentées seulement par les informations, pour le moins étranges, dont nous abreuve le Kremlin, partie opposée à notre pays dans ce litige.

Auteur: Bernard Grua , Nantes, Loire Atlantique, France Suivez nous sur Facebook: No Mistrals for Putin


Creative Commons License This work is licensed under a Creative Commons Attribution 4.0 International License.

ADDENDUM

Les points exposés ci-dessus, répondaient à des commentaires du Front National , Jean-Claude Blanchard, exposés sur le media en ligne St Nazaire Info. Ce même média a souhaiter faire un article de ces réponses. Il s'agit du même articlerepris ci-dessus. 
Mistral : Pour Bernard Grua "il faut garder raison"

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Contact Médias

Pictures of all known events against Mistrals delivery to Putin's Russia

Во Франции Разоблачили Манипуляции Российских СМИ Относительно «Мистралей» / En France, la manipulation des médias russes concernant les mistrals est révélée